top of page

Chiropracteur ou Ostéopathe

Résultats X-Ray

Chiropraxie ou Ostéopathe

À première vue ce sont deux professions proches car toutes deux s’adressent aux mêmes patients. En France, on recense environ 1500 chiropracteurs contre près de 36 000 ostéopathes. Une différence qui s’explique en partie par une formation très différente entre les deux disciplines.

Différences entre un ostéopathe et votre chiropracteur

La chiropraxie est reconnue par l’OMS et le CIO (Comité International Olympique). Troisième profession médicale après la médecine et la dentisterie.

Formation homogène internationale et unique : tous les chiropraticiens, qu’ils soient en France ou dans un pays étranger, sont formés de manière identique dans un collège qui impose 5 000 heures de cours à temps plein sur cinq ans.

Pour compléter la formation, des stages en hôpital, en clinique et en cabinet chiropratique avec un mémoire de fin d’études sont nécessaires pour l’obtention du diplôme. La formation est standardisée d’après les normes émanant du ministère américain et européen de l’Éducation, sanctionné par le titre de « Doctor of Chiropratic ».

L’IFEC est l’unique collège français enseignant la chiropratique. Il est agrée par le ministère de la santé. Le chiropracteur, grâce à sa formation, sera capable d’éliminer une contre- indication à son traitement, d’interpréter des examens complémentaires, d’établir un diagnostic différentiel ainsi qu'un examen chiropratique.

Seuls certains ostéopathes reçoivent une formation en cinq ans (seulement 5 %), les autres étant formés sur des durées variables et hétérogènes pouvant aller de trois à cinq ans.

Les ostéopathes sont divisés en plusieurs catégories :

  • Les médecins ostéopathes ont reçu une formation en ostéopathie sous forme de stage.

  • Les kinés ostéopathes ont également reçu une formation en ostéopathie sous forme de stage.

  • Les ostéopathes, ni kinés ni médecins, ont des formations inégales sur la durée, du fait de la diversité du nombre d’écoles et d'un manque d’homogénéité.

 

Cette différence donne droit  au chiropracteur à un arsenal thérapeutique plus vaste et donc un champ d’action plus large. En effet, les actes autorisés ne sont pas les mêmes. L’ostéopathe est autorisé à traiter ce qui est fonctionnel, alors que le chiropracteur a le droit de traiter ce qui est fonctionnel et pathologique.

2011 : les chiropracteurs deviennent les seuls thérapeutes non médecins autorisés à pratiquer des manipulations vertébrales sans avis médical.


2013 : les chiropracteurs sont enregistrés auprès de l’Agence Régionale de Santé (ARS) et se voient attribuer un numéro ADELI garantissant la vérification du diplôme obtenu.

bottom of page